Hôtels à Tossa de Mar
Immobilier à Tossa de Mar
 
Fêtes et festivitésCalendrier des fêtes
Histoire de la ville de TossaHistoire de Tossa
Traditions et coutumes de TossaTraditions de Tossa
 
Plantes médicinalesPlantes médicinales
Plantes méditerranPlantes méridionales
Botanique pratiqueBotanique pratique
ÉcologieÉcologie
 
Photo digitalePhoto digitale
Vidéo digitaleVidéo digitale
LanguesLangues
 
WebdesignPages Internet
StagesStages
LoisirLoisir
 
ContactContactTossa de Mar
 
Crash-Stage WebmasterTossa
Création de pages Web

L'arbre aux fraises à Tossa et dans les Cadiretes

L'arbre aux fraises (Arbutus unedo) appartient aux buissons à feuilles persistantes de la région méditerranéenne et se trouve presque partout dans les forêts de Tossa. Le grand buisson qui ressemble déjà à un petit arbre appartient aux plantes de bruyère (Ericaceae). Comme déjà le chêne-liège, aussi l'arbre aux fraises appartient aux plantes qui s'enflamment difficilement et repoussent de nouveau après un incendie. Un autre point commun avec le chêne-liège est sa préférence des sols pauvre en chaux qui contiennent de sable bien que l'Arbutus tolère, contrairement aux chêne-lièges, une certaine quantité de chaux.
 
Fleurs et fruit de l'ArbutusHabituellement, l'arbre aux fraises, une des nombreuses plantes méditerranéennes flore méditerranéenne typiques, devient entre 3 et 7 mètres de haut mais on a trouvé quelques exemplaires, dans des conditions idéales, qui devenaient jusqu'à 15 mètres de haut. La majorité des exemplaires autour de Tossa et surtout celles de la chaîne des Cadiretes Massif des Cadiretes dépassent en règle générale à peine 5 mètres.
 
L'arbre aux fraises devient habituellement entre 20 et 25 ans et ses racines pivotantes descendent jusqu'à 10 mètres ce qui explique aussi que ce buisson peut survivre la sécheresse prolongée et qu'il supporte des températures de jusqu'à -15 degrés. Cette résistance permet aussi de le planter dans les jardins qui se trouvent un peu plus au nord. Les jeunes plantes réagissent toutefois très sensiblement à la transplantation.
 
Bien que le "petit arbre" soit aujourd'hui peu utilisé à Tossa de Mar et que les fruits servent avant tout aux oiseaux comme nourriture, ce buisson méditerranéen appartient aux plantes qui servent aux multiples utilisations. Les fruits rouges peuvent être mangés (dans une petite quantité) directement du buisson, elles servent à la fabrication des gelées, des compotes et de la confiture, à la production du "licor de madroņo" à Alicante, elles sont la base de l'eau-de-vie portugaise "Medronho" et elles servent en Corse à brasser de la bière. Mais les "fraises" sont parfois aussi utilisées dans des salades et la fabrication des pâtisseries. Et même le bois constitue une matière première par excellente pour les sculpteurs artistiques et le charbon de bois du buisson est de la plus haute qualité.
 
Fleurs de l'arbre aux fraisesL'arbre aux fraises (Arbutus unedo) appartient déjà depuis des siècles aux plantes médicinales. L'écorce du buisson est un excellent diurétique, les fruits et les feuilles toujours verts du buisson ont des valeurs anti-inflammatoires, anti-rhumatismales et diurétiques. Surtout les feuilles ont, à cause de leurs tanins aussi l'effet antiseptique, combattent la diarrhée et servent à la désinfection des chemins urinaires.
 
Mais l'arbre aux fraises a aussi une signification symbolique, car il est depuis 1971 l'arbre national du Nicaragua et les armoiries de la ville de Madrid montrent un ours qui mange justement les baies d'un arbre aux fraises ce qui ne signifie rien d'autre que l'union du clergé avec la noblesse.
 
Vu que les fruits du buisson mûrissent en hiver, ils servent à de nombreux oiseaux, avant tout aux oiseaux migrateurs qui hivernent dans la région méditerranéenne, comme nourriture.
 
Puisque les fruits de la taille de petites fraises mûrissent très lentement pour changer du vert vers l'orange et finalement vers le rouge, ils commencent souvent déjà à fermenter sur l'arbre. Ainsi, la consommation des baies peut provoquer un mal de tête et augmenter le taux d'alcool dans le sang. Puisque la croissance des fruits entre décembre et mars soit très lente, on trouve en hiver habituellement en même temps les baies et les fleurs sur le buisson. Ceux qui visitent Tossa en été doivent donc chercher les très petits fruits et ne voient, au premier regard, que les feuilles toujours vertes du buisson.
 
L'arbre aux fraises préfère la côte méditerranéenne et se trouve très rarement sur plus de 1200 mètres d'altitude. Il cherche beaucoup de soleil, mais tolère aussi la pénombre. Le buisson est considéré comme l'indicateur de fertilité et montre que le sol sur lequel il grandit soit encore fécond.